next up previous contents
Next: Des procédures obligatoires... pour Up: Hygiène et sécurité au Previous: Rappel des bonnes pratiques   Contents

Subsections


tri-selectif-dechetterie.png Gestion des déchets

Tri des déchets

Poubelles NOIRES: déchets ménagers/bureau.
Attention, ces poubelles plastiques noires sont vidées sans précautions par du personnel non informé ni protégé et éliminées en décharge par la ville. NB: Toutes les autres poubelles doivent être fermées par vos soins.

Poubelles TRANSPARENTES avec sigle "danger bio" 028.JPG: déchets biologiques à autoclaver
(boites de pétri et falcons ronds) dans les poubelles plastiques transparentes avec sigle "déchet bio" (à acheter au magasin). Ces sacs sont à amener aux autoclaves quand ils sont au 2/3 pleins les mardi (et non plus mercredi) et vendredi avant 9H30.

Attention: ne pas mettre dans les sacs à autoclaver tout ce qui est susceptible de percer le sac, sinon les gels fondus coulent à travers. Merci de doubler les sacs pour éviter au maximum cette nuisance.

Autres déchets biologiques non pathogènes et tous les autres déchers courants: poubelles JAUNES
Gants, tubes, papiers souillés): poubelle jaune non cartonnée (finira à l'incinérateur).
Déchets solides BET et acrylamide: à traiter comme des déchets bio courants. Mettre dans des poubelles jaunes non cartonnées, direction l'incinérateur. Il n'y aura bientôt plus de sacs rouges au magasin.
Verre et piquants (pipettes, pointes): sac jaune cartonné (finira à l'incinérateur).
Aiguilles: dans la boite jaune spéciale.

Tampons BET: filtrer sur filtre à charbon actif, quand le filtre est saturé, le jeter dans la même poubelle (jaune) que les gels de BET.

Déchets chimiques liquides ou solides: stocker sous une hotte dans des bouteilles (ou containers) plastiques fermés, étiquetés, puis éliminés au bunker ``déchets chimiques''.
Ne pas jeter de solvants, de produits inflammables, nauséabonds et de produits toxiques à l'évier. Les collecter. Faire une demande de bidon auprès de Jean-Pierre Pietri (42 95), ou recycler vos propres bidons ou bouteilles en verre, ex: alcool) ayant un volume inférieur à 10 litres.
Les déchets suivants: cônes, tubes, papiers ou autres matériaux souillés par des solvants organiques devront être stockés dans des conditionnements étanches, (étiquetés de façon a identifier le nom du solvant et celui du laboratoire) et non dans des sacs plastiques avant d'être emmenés au bunker, accompagnés de la fiche.

Recyclage. (BIP9) s'occupera de ramasser et faire recycler l'amuminium que vous aurez mis de côté.

Attention: rien de ce qui suit ne doit finir dans l'évier ou la poubelle.
Exemple de produits CMR (cancérigène mutagène ou reprotoxique, définition ici ) ou T+ (très toxique): Acrylamide, Arsenic, azoture, Bromure d'éthidium (BET), bromure de cyanogène, chloroforme, chlorure de cobalt, cyanure, DMS, DMF, formaldéhyde/formol, formamide, nitrosoguanine, naphtylamine, chlorure/sulfate de Ni, thiourée, sélénium, tétraoxyde d'osmium, méthyl viologène...
Exemples de produits dangereux (T, Xn, Xi): Acétone, acides chlorhydrique, iodoacétique, picrique. Mercaptoéthanol, butanol, DMSO, DTT, DEPC, EDTA, glutheraldehyde, iodure de propidium, isopropanol, alcool isoamylique, mercure, methanol, paraformaldéhyde, phénol, SDS, sulfate ferreux, TRIS...
Antibiotiques et produits corrosifs: Ampicilline, Chloramphenicol, Kanamycine, streptomycine, tétracycline, nitrate d'argent, acides acétique, perchlorique, sulfurique, trichloroacétique.

Dans le doute, ne jetez pas: conditionnez, identifiez et amenez au bunker.


Évacuation des déchets

Jean Pierre Piétri fait régulièrement (environ trois fois par an) passer un mail dans lequel il précise la date à laquelle les déchets doivent être accompagnés au bunker chimique pour enlèvement par une société spécialisée. Demandez lui d'organiser un enlèvement si vous déchets s'accumulent.

Les déchets doivent être conditionnés dans des flacons ou emballages et clairement identifiés avec le nom de produit et le nom du groupe.

Ils doivent être accompagnés d'une fiche qui liste les produits: Fiche-dechets-chimiques.xls

Il est inutile (et parfois dangereux) de mélanger des produits différents pour en faire des volumes plus importants. Voir à ce sujet une liste de produits chimiques incompatibles (en.jpg).

Les dernières évacuations ont eu lieu les 15/7/10, 28/04/10, 13/01/10, 10/06/09, 08/04/09, 19/11/08, 24/06/08, 23/04/08, 15/11/07, 23/3/07, 22/05/06, 27/9/05.

L'accès au bunker.

Avant d'entrer à lintérieur de bunker, s'assurer que le système d'extraction d'air fonctionne.
Lors de l'accès au bunker le port de la blouse, des gants est OBLIGATOIRE.
Il est interdit de boire, de fumer, et de manger.
Signalez aux personnes responsables toutes anomalies : odeurs suspectes, fuites d'un flacon etc.

Marche à suivre lorsqu'un flacon se casse :

Mettre le masque à cartouche et les gants anti-brûlures chimiques qui sont votre disposition à l'entrée du bunker, décapsuler la cartouche du masque.
Mise en route de la ventilation plusieurs fois de suite (en tournant plusieurs fois de suite la clé).
Répandre de la vermiculite (un sac est à votre disposition à l'entrée du bunker) sur le sol ou l'étagère contaminée.
Ramasser le tout avec la pelle prévue à cet effet et le mettre dans un sac poubelle.
Etiqueter le sac de façon à identifier le produit.
Laver à grande eau (sauf si le produit est très réactif avec l'eau) et selon la toxicité du produit récupérer les eaux de lavages.
Prévenir le directeur et l'ACMO de votre unité.


Déchets informatiques

Voir ici la note de la DNID concernant le traitement des DEEE= déchets d'équipements électriques et électroniques pdf.png

S'agissant des matériels destinés à la destruction, les administrations étant considérées comme des utilisateurs professionnels doivent assurer elles-mêmes l'élimination de leurs déchets informatiques issus d'équipements acquis avant le 13 août 2005 dans le strict respect de la réglementation environnementale. Quant aux déchets d'équipements acquis après le 13 août 2005, la responsabilité de l'élimination incombe en principe au producteur.

Lors de l'acquisition d'un nouveau matériel, il faut donc invoquer auprès du fournisseur/distributeur le principe de reprise "un pour un" si l'ancien produit avait été acheté après le 13 Août 2005 (DELL l'applique par exemple). Cela signifie également qu'il n'est pas possible de se débarrasser de quatre anciens écrans cathodiques sous prétexte d'avoir acheté un écran plat. Nous pourrons "évacuer" nos anciens stocks dès que nous aurons conclu un accord avec une société spécialisée.

Pour les matériels non éligibles au principe du "un pour un", il faut penser à les donner à des oeuvres caritatives (s'ils sont encore en état de fonctionner) ou les conserver plutot que de les jeter dans la première benne venue.

Afin de permettre aux administrations de se défaire de leurs déchets informatiques dans des conditions de sécurité maximale, la DNID a signé notamment une convention nationale avec l'association Ateliers du bocage (ADB), département informatique du réseau Emmaüs. http://www.ateliers-du-bocage.com/

Gestion des déchets informatique professionnels, sur le site http://www.eco-info.org/: http://www.eco-info.org/spip.php?article66

Le programme "Ordi 2.0" contre la fracture numérique, qui vise à donner une deuxième vie aux matériels informatiques: http://www.premier-ministre.gouv.fr/chantiers/politique_numerique_1308/lancement_programme_ordi_2.0_60417.html

Liens

gestiondesdechets.jpg http://www.sg.cnrs.fr/cnps/guides/dechets.htm (Cliquer ici pour obtenir le mot de passe intranet CNPS)


next up previous contents
Next: Des procédures obligatoires... pour Up: Hygiène et sécurité au Previous: Rappel des bonnes pratiques   Contents