CNRS IMM AMU CapEnergies BIP SEM FEDER

Rechercher




Accueil > Les équipes > Biophysique des métalloprotéines - BIP07 > Thèmes de Recherche > Dynamique de Protéines > Changement conformationel d’une enzyme interfaciale

Changement conformationel d’une enzyme interfaciale

La lipase pancréatique humaine (LPH) est une enzyme clef de la digestion des triglycérides du bol alimentaire. Cette enzyme est soluble dans l’eau alors que son substrat ne l’est pas, ce qui implique une catalyse de type interfaciale (interface eau-lipide) mettant en jeu un changement conformationnel. Les structures cristallographiques de la LPH ont permis d’établir un modèle d’activation : lorsque l’enzyme est en solution, son site actif est protégé par une boucle (le volet) et la LPH est dite dans sa conformation fermée ; lorsque l’enzyme se trouve à l’interface lipide-eau, le volet se trouve déplacé pour laisser libre accès au site actif et la LPH est dite dans sa conformation ouverte.

Dans le but de suivre la dynamique de l’ouverture du volet de la LPH en solution, nous avons utilisé la technique de marquage de spin. Nous avons ainsi pu évaluer les contributions respectives des partenaires physiologiques de la lipase que sont la colipase et les sels biliaires (1) ainsi que le comportement structural de l’enzyme en fonction du pH (2). Par ailleurs, nous avons entrepris une stratégie de double marquage visant à effectuer des mesures de distances inter-sondes. Ces mesures ont permis de suivre l’amplitude de l’ouverture du volet et de montrer que les conformations adoptées par l’enzyme en solution correspondaient aux structures déduites des données cristallographiques (3).

Illustration des deux formes spectrales associées aux deux conformations de la LPH. Le marqueur sur le volet est indiqué en vert. La zone en rouge correspond au site actif de l’enzyme.

(1) Belle V., et al,. Biochemistry, 46, 2205-2214, (2007).
(2) Ranaldi S. et al, Biochemistry, 48, 630-638 (2009).
(3) Ranaldi S. et al, Biochemistry, 49, 2140-2149 (2010).